•  ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

    Interview parue sur le site franco-kabyle "sous l'arc en ciel" debut avril 2009.

    Ahmed Mesli, dessinateur illustrateur de presse, pour qui l'art pictural  doit être comme un vaste jardin public où tout un chacun puisse voir, sentir et écouter ce qui lui plait ...

    Sous l'arc en ciel:

    Comment vous qualifieriez vous ? dessinateur illustrateur de presse ? ou dessinateur tout simplement sans avoir envie d'être mis dans une catégorie.

     Ahmed Mesli:
    Je suis dessinateur de presse parce qu’on m’a fait appel un jour alors que j‘exposais des dessins et des tableaux de … peinture.

    Illustrateur parce que, non seulement j’illustre des ouvrages, mais parce que c’est aussi l’une des tâche du dessinateur de presse. Car le mieux est que ce dernier soit,à la fois dessinateur "politique", caricaturiste et illustrateur.

    En ce qui me concerne, l’essentiel est de rendre « plastique » l'idée ou l’émotion ressentie. Et pour y arriver importe peu les matériaux et technique à utiliser.

    D'ailleurs je ne dessine pas par connaissance. Je n’y connaissais absolument rien aux théories et à l’expression picturale . Je peint, je dessine de la même manière qu’il m’arrive de prendre une guittare et chanter seul ou entre amis. C'est spontané ..

                                                                 
    Sous l'arc en ciel
    :
     Quel est votre parcours ?

    Ahmed Mesli
    :
    Il est des plus anodins.

    Fonctionnaire et dessinateur j’ai commencé à exposer en janvier 2000. J’ai alors reçu beaucoup de propositions venues de rédactions de journaux. J’ai fais des essais dans plusieurs titres mais je ne m’attendais pas à un tel succès. En voyant mes dessins en « une » ou en couverture de livres sur les étals des librairies d’Alger et de Tizi , cela m’a agréablement surpris.

    Au même temps la presse algérienne comptait par dizaines les journalistes exécutés. La fonction de dessinateur était alors devenue dangereuse. La Kabylie, ma région, était devenue le terrain de tous les excès. A la perte de repères s’ajoutent l’insécurité et la violence. Je décide de partir.

    J’ai la tête sous l’eau, il fallait juste respirer. Je m’installe en France.  A présent, c’est une page que j’ai tourné, même si parfois je me vois tel ce grain qui quitte le tas( "aâqa yadjane thirècht" de Lounis): il roule loin à la meule, son destin est peut-être de finir dans une mangeoire.
    ...

    Sous l'arc en ciel:
    J'ai vu sur votre blog que votre première éxposition était à Alger en 2001, c'était à quelle occasion ?
    Ahmed Mesli
    :
    Je rappelle que l'’exposition d’Alger était l’une des plus importantes mais pas la première. C'était à l'occasion de Yennayer. Quant à la toute première s’était dans ma région (mekla) en janvier 2000 et en grand timide je ne l’ai suivi que de loin . Mes amis m’y ont forcé à participer, c’étaient donc eux qui se sont occupés de tout ,de l’accrochage jusqu'au décrochage . Je me souvient que des gens de ma propre famille me demandaient ce jour-là " qui c’est ce cousin artiste? tu le connais ?"

     Sous l'arc en ciel:
    Dessinez vous pour d'autres revues qu'Izuran et Algérie Hebdo ?

     Ahmed Mesli:
    En Algérie je n'ai dessiné que pour ces 02 périodiques. En France je dessine pour la maison des journalistes de paris et quand le temps me le permet je dessine pour d'autres revues ou sites internet. J'ai un travail qui ne me laisse pas trop de temps pour m'occuper de mon art.

     Sous l'arc en ciel:
    J'ai lu sur votre blog que vous dessiniez principalement à l'encre de chine, pourquoi ?

    Ahmed Mesli :
    Du point de vue technique l'encre de Chine sèche très vite et est imperméable. On peut la mélangée sans problème avec de l'eau et/ou de la peinture telle que l'acrylique comme je le fais. Certes, elle est difficilement utilisable en à-plat mais je ne trouve pas de pareille pour charger d'émotion mes tableaux "by night" ou tout simplement faire des lignes claires.


    Sous l'arc en ciel:
    D’après ce que j’ai vu sur votre blog le dessin satirique semble être votre prédilection.

    Ahmed Mesli:
    Pas forcement. Il est vrai que dans mon blog ce sont les dessins de presse (plutôt satiriques) que j'ai volontairement mis en avant. Mes tableaux de peintures et quelques autres illustrations n'étant pas encore publiées je les réserve pour ma prochaine éxpo.

    Sous l'arc en ciel:

    Exposez vous dans une galerie ?

     Ahmed Mesli:
    Non. Un jour proche, je l'espère.

    Sous l'arc en ciel
    :
    Vivez vous de votre art ou est-ce pour votre plaisir ?

    Ahmed Mesli:
    Je ne vis pas de mon art. Cependant, j’avoue que ça dépasse le cadre de « peintre du dimanche ». Bien évidemment c'est d'abord un plaisir et une sorte de thérapie.

     Sous l'arc en ciel:
    Quels sont vos projets ?

    Ahmed Mesli:
    D'abord monter une éxposition à paris et ça sera, justement, à l'issue de celle-ci que je déciderai de la réalisation ou non des autres projets tel que l'édition d'un album par éxemple.

    Sous l'arc en ciel: 

    Pouvez-vous me parler de cet album ?
    Ahmed  Mesli:

    Éditer un album est un vœux ancien. J’aimerai qu’il se réalise et qu’il y ait des couleurs et du noir et blanc. Mais, vous savez, dans ce genre d’entreprise il n’y a pas seulement l’artiste qui décide (mais j’essayerai de décider de tout, promis ! ). Il y aura pas de thématique, pour la simple raison que je le souhaite à l’image de l’idée (plate?) que je me fais de l’art pictural ,à savoir qu’il doit être comme un vaste jardin public où tout un chacun puisse voir, sentir et écouter ce qui lui plaîtMais il s’agira bien d’un jardin créée et entretenu par le créateur d’images selon ses sensations et son propre angle de vue.

     Source:  http://souslarcenciel.ifrance.com/. 

     

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Site Franco-Kabyle si bien fourni en infos utiles et de proximité qu'on aurait du mal à croire qu'il est géré par une seule personne, en l'occurrence Isabelle.

    Vous y trouverez des sujets très interessants et même une interview de votre serviteur.

    Tout à l'honneur de Isabelle et, surtout, de Taqvaylit   !!!


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires