• Le Jeune Independant.

     ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

     

    Ahmed MESLI, caricaturiste et peintre.

    DU REALISME SOCIAL


    Par Thiziri A. 

    Pouvons-nous douter un jour des dons de la jeunesse algérienne, une jeunesse consciente de ce qui l’entoure et du poids de la responsabilité de préserver la richesse de notre pays de la sauvegarder et de la transmettre ? Parmi cette jeunesse on vient de découvrir un talent travaillant dans l’anonymat et qui mérite d’être encouragé.

    Mesli Ahmed est un peintre qui a manifesté très tôt une aptitude dans le domaine artistique et un goût pour le dessin. Ses premiers essais étaient dans la caricature. Ensuite, il est passé aux paysages et portraits et à la nature morte. Cet amoureux de la vie et de la nature n’a exploité son talent qu’après quarante années de vie.

    Dans un style semi-figuratif -pourtant, il dit n’appartenir à aucune école-, il puise ses inspirations du vécu et du quotidien. Ses premières toiles sont exécutées dans une veine réaliste, mettant en scène son environnement, qui est la Kabylie, les objets qui l’entourent, les rues et les montagnes dont il admire les couleurs changeantes.

    Douce et puissante est sa peinture à base d’encre de chine pour la grande partie de ses toiles. Les réalisations de Mesli révèlent une multitude de sensations, des toiles qui nous incitent à les contempler. L’artiste traduit à travers ses tableaux nos traditions et nos coutumes et la beauté de sa ville natale.

    Une toile nous a beaucoup impressionnés, l’artiste ne lui donnant d’ailleurs pas de titre, laissant chacun l’interprété selon ses sensations. Cette toile reproduit une histoire d’amour impossible en Kabylie et la souffrance d’un jeune amoureux qui ne pourra jamais dévoiler ses sentiments vu les traditions et les coutumes de son village. Dans un style réaliste Mesli relate la souffrance et l’incompréhension des parents vis-à-vis de leurs enfants car, peut-être, lui aussi victime de l’incompréhension portraitiste d’une société traditionnelle.

    -Source: Quotidien algerien "Le jeune indépendant" n°963 du 08 juin 2001

     -Dessin : "là-haut sur la montagne".Mesli A.

     

    .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :